Remise en service d’une locomotive à vapeur de 1909

https://www.traindespignes.fr/

Le projet du Groupe d’Etude pour les Chemins de Fer de Provence (GECP) consistait à reconstituer un convoi de l’ancien réseau « Sud France » avec la machine E327 en tête des authentiques voitures de la ligne Nice – Digne les Bains.

La reconstitution de cette rame historique avec les voitures voyageurs de 1892 restaurées par l’association a permis de développer en parallèle une deuxième locomotive en fonctionnement “Le Train des Pignes à Vapeur”. Outre l’aspect touristique, c’est également un levier pour l’économie des villages desservis par la ligne. En effet, les voyageurs peuvent replonger dans l’ambiance d’antan, à bord de véhicules plus que centenaires, bercés au rythme du siècle dernier. A noter toutefois qu’en fonction des mesures sanitaires, les voyages sont annulés jusqu’à 2021.

Le projet

La Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Provence Côte d’Azur a notamment soutenu financièrement la remise en service de la locomotive de 1909 classée Monuments Historique depuis le 30 octobre 1987. Pour en savoir plus sur la locomotive, rendez-vous sur le site du GECP ici : https://www.gecp-asso.fr/locomotive-e327

La restauration pas à pas (mise à jour février 2020)

Lancé au printemps 2015, le projet lance un appel au financement pour restaurer la locomotive. Les pièces de la chaudière sont démontées en 2016 directement au dépôt de Puget-Théniers. En effet, si le châssis, les roues et la chaudière font l’objet d’une réparation en Italie, les tôleries, tuyauteries, vannes et autres accessoires sont remis en état par les bénévoles du GECP.

En 2017, une étude a été menées sur les méthodes à employer et les réparations à effectuer suite au démontage complet de la machine. Les travaux ont véritablement débuté au dernier trimestre de cette même année.

2019 fut marquée entre autres par le reconstruction de la chaudière, en parallèle de la révision du mécanisme moteur en vue du remontage finale de la locomotive.

En 2020, les éléments aux formes les plus complexes sont assemblés et plus d’une centaine d’alvéoles des tubes de fumée sont percées sur la plaque tubulaire du foyer.

Fermer le menu