Patrimoine

L’Association des Amis de l’église Ste Anne d’Ollières a pour but unique de recueillir des moyens matériels et financiers pour toutes les actions de restauration et d’entretien du patrimoine culturel, artistique et religieux de l’église « de la Résurrection du Seigneur » d’Ollières, plus connue localement sous le nom d’église Sainte Anne.

Les activités principales de l’association consistent en la restauration des 12 tableaux de l’église (toiles et encadrements). Il s’agit de tableaux des 17ème et 18 ème siècles recensés et inventoriés par la Direction Régionales des Affaires Culturelles, inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques, dont quatre sont classés.

Le projet présenté lors de l’Appel à Projets consiste à restaurer les 12 tableaux, mais outre le sauvetage de ces oeuvres reconnues, les objectifs visent aussi la réhabilitation de l’église d’Ollières, propriété de la commune, en vue de son inscription sur les sites de références touristiques et culturelles de la Provence Verte.

Depuis 2011 et à ce jour, huit tableaux ont été restaurés. Le projet prévoit sur une période de trois ans:

  • 2017 – Restauration du tableau « La Crucifixion » et la mise en lumière des deux chapelles;
  • 2018 – Restauration des tableaux « Saint Michel » et « Vierge à l’Enfant »
  • 2019 – Restauration de « La Déposition de Croix »

La restauration des tableaux s’accompagnera de développements complémentaires, comme par exemple la mise en lumière des oeuvres pour donner à ce projet toute sa dimension réelle, un atout pour la commune qui deviendra un site de référence dans les circuits de valorisation du patrimoine, du tourisme en Provence Verte et plus largement dans les offres touristiques du département du Var. A plus long terme, les bénéficiaires de ce projet seront les générations futures à qui sera laissé une ressource culturelle intacte, témoin d’une période de notre histoire de l’art.

Association Le Fil d’Ariane
Mairie de Saint Pons – 04400 SAINT PONS

Association culturelle créée en 2004, par une trentaine d’adhérents et des donateurs ponctuels.

Ses missions

Rénovation, conservation et valorisation du patrimoine de Saint Pons en complément des actions programmées par la municipalité
En répertoriant le patrimoine culturel et architectural de la commune (privé ou communal)

Le Projet : Restauration de l’église paroissiale de Saint Pons

Située dans la vallée de l’Ubaye, l’église paroissiale Saint Pons, datant du XIIIème siècle, est bâtie sur l’emplacement d’un couvent bénédictin du VIème siècle.
Elle est très fortement marquée par l’art Roman spécifique de la vallée de la Durance.
Le portail ouest, les bandes lombardes du chevet, la sacristie nord ainsi que les arcs intérieurs de décharge qui abritent la chapelle nord sont les éléments romans les plus anciens.
Au XVème siècle, sous l’impulsion de l’Evêque d’Embrun, l’église est restaurée, voire reconstruite.
Le clocher date de 1437 et le portail sud date du milieu du XVème.
L’église paroissiale est classée monument historique en 1921.

Le projet d’assainissement des extérieurs et de restauration des façades a été initié avec les Bâtiments de France, le Conseil Régional, le Conseil Général 04, la Fondation du Patrimoine, avec le concours de la Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Provence Côte d’Azur et la Fondation Crédit Agricole – Pays de France.

 

Les valeurs partagées – Fondation CA PCA et Association « Le Fil d’Ariane » –

Oeuvrer en synergie pour la sauvegarde et la préservation du patrimoine naturel, artistique, culturel de la région Provence Côte d’Azur.

Mairie de Saint Maximin la Sainte Baume
Hôtel de Ville – 83470 Saint Maximin la Sainte Baume

Commune de 15 000 habitants, à mi chemin entre Toulon et Marseille.

Le Projet : Restauration de la Basilique Sainte Marie Madeleine

La basilique Sainte-Marie-Madeleine, véritable trésor architectural, est un monument majeur en Provence, classé en 1840 au titre des Monuments historiques.

En 1295, Charles II d’Anjou, Comte de Provence, fait procéder à des fouilles sur le site que la tradition décrit comme le tombeau de la sainte, où l’on découvre en effet un sarcophage contenant un corps reconnu comme celui de Marie-Madeleine.
Avec cette découverte, le Comte de Provence obtient du pape l’autorisation d’édifier un monument exceptionnel pour servir de reliquaire aux saints ossements et accueillir les pèlerins. La construction dura plus de deux siècles mais l’édifice resta inachevé, ce qui en ajoute encore à sa mystérieuse beauté. Conçue pour accueillir les foules de pèlerins venant honorer les reliques, ses dimensions sont impressionnantes: la nef, élevée à 29 mètres sous clef, s’étend sur une longueur de 72,60 mètres pour une largeur de 13,20 mètres et se compose de neuf travées.
La sixième travée, lieu le plus vénérable de l’édifice, est construite sur la crypte et abrite les deux chapelles d’honneur dédiées respectivement à Ste Marie-Madeleine et à saint Dominique.
Ce lieu est aussi l’écrin de véritables joyaux : au cœur de l’édifice, la crypte accueille notamment le sarcophage de Marie-Madeleine, qui sert aujourd’hui d’autel pour son reliquaire. Le retable de la Passion, chef d’œuvre de la Renaissance (1517-1520) est l’œuvre d’Antoine Ronzen, dit le Vénitien. Enfin, les grandes orgues, merveilles d’art provençal, sont l’œuvre de Jean-Esprit Isnard, l’un des plus habiles facteurs d’orgues du XVIIIe siècle.
Cette basilique, fleuron du patrimoine varois, reçoit 200 000 visiteurs par an, attirés tant par la beauté de son architecture et de son mobilier, que par les reliques qu’elle abrite.
Le projet de restauration du flanc sud de la Basilique consiste en la pose d’une couverture métallique, et la reprise de deux baies complètes et les vitraux associés.
La Ville de St Maximin la Sainte Baume a initié ce projet avec ses partenaires : Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA, Conseil Régional PACA, Conseil Général 83, la Fondation du Patrimoine, avec le concours de la Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Provence Côte d’Azur et la Fondation Crédit Agricole Pays de France.

Fiche StMaximin_Basilique

Les valeurs partagées – Fondation CA PCA et Mairie de Saint Maximin la Sainte Baume –

œuvrer en synergie pour la sauvegarde et la préservation d’un patrimoine architectural exceptionnel de la région Provence Côte d’Azur
dynamiser les enjeux économiques liés au tourisme régional.

Fiche CCINCA_logo

CCI Nice Côte d’Azur
Palais Consulaire – Boulevard Carabacel – 06000 NICE

Etablissement public à caractère administratif, depuis plus de 200 ans au service du développement économique azuréen en action pour la compétitivité durable de la Côte d’Azur engagée dans le développement durable, pour l’intérêt général des azuréens
Gestionnaire de 4 ports – Nice, Cannes, Golfe-Juan et Villefranche – et actionnaire fondatrice de Team Côte d’Azur, de la Société des Aéroports de la Côte d’Azur, et de Skema Business School

Le projet exemplaire : Restauration des anciennes forges de la Darse de Villefranche, afin de réhabiliter et valoriser un patrimoine naval unique, d’en faire une vitrine des savoir-faire et de participer au dynamisme économique de Villefranche-sur-Mer

Intérêt culturel : le port royal de la DARSE (forge, môle, corderie, bassin du radoub, bagne et lazaret) est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1991. Le bâtiment des anciennes forges, édifié en 1713, servait comme magasin pour l’arsenal et comme forge pour les pièces métalliques des navires.

Intérêt économique : le site de la Darse bénéficie d’une position privilégiée pour les activités portuaires liées aux navires de tradition et à la réparation navale. C’est un des rares ports français à disposer d’équipements de réparation des vieux yachts et voiliers. La réhabilitation du bâtiment des anciennes forges servira non seulement aux entreprises présentes sur le site (15 Entreprises déjà installées, 50 emplois pérennes déjà créés), mais également à toute nouvelle entreprise experte dans les métiers de la réparation navale qui souhaiterait s’y installer.
restituera la volumétrie originelle, les façades des bâtiments, et la vocation de ce lieu

Intérêt environnemental : les travaux seront conduits dans une démarche de développement durable et de Haute Qualité Environnementale (objectifs d’intégration du bâtiment dans le contexte paysager et architectural, de maîtrise des consommations énergétiques et de gestion des différents cycles de l’eau).
La CCI Nice Côte d’Azur, avec le Conseil Général des Alpes Maritimes (propriétaire du port) a initié ce projet avec ses partenaires : Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA, Fondation du Patrimoine, Fondation Total , avec le concours de la Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Provence Côte d’Azur et la Fondation Crédit Agricole Pays de France.

Fiche DarseVillefranche_dessin Fiche DarseVillefranche_avant

Les valeurs partagées – Fondation CA PCA et CCI Nice Côte d’Azur –

œuvrer en synergie pour la sauvegarde et la préservation d’un patrimoine architectural exceptionnel de la région Provence Côte d’Azur
dynamiser les enjeux économiques de la réparation navale azuréenne.

Mairie de Cagnes sur mer
Place de l’Hôtel de Ville – 06800 Cagnes sur mer

Commune de 48 800 habitants, station touristique et balnéaire

Le projet : Restauration et mise aux normes pour le Domaine des Collettes : la maison RENOIR, la ferme et le Jardin

Le domaine des Collettes, propriété en son temps du Maître Impressionniste, Auguste RENOIR, fait l’objet d’un vaste projet de rénovation des bâtiments et du parc : la villa du Peintre Renoir, labellisé Musée de France, le parc de 2,5 hectares et la ferme du domaine que Renoir avait acquise en même temps que le terrain.

Le domaine des Collettes est un quartier de Cagnes. Des champs et des restanques composent ce lieu qui signifie en provençal « petite colline ». Renoir avait acquis plusieurs hectares du site.

L’oliveraie a été implantée au 16ème siècle. La champ a été cultivé au fil des ans par des paysans. Lorsque Renoir acquiert le domaine en 1907, son épouse y crée une roseraie, une bambouseraie et y implante des vignes et diverses essences.

Le projet s’inscrit dans une vision globale : préserver un espace bucolique, vierge de constructions modernes, patrimoine culturel de la Ville. Les premiers bénéficiaires en seront les Cagnois qui voient leur patrimoine préservé, rénové, renouvelé, accessible P.M.R.

Un nouveau bâtiment d’accueil va être réalisé dans le bas des restanques du domaine, constituant la 4ème entité, parfaitement intégré dans le cadre végétal, avec parking visiteurs et navette P.M.R (avec librairie-boutique, accueil billetterie, aire de détente). Une aire de parking pour la navette P.M.R. attendra les publics handicapés le long du bâtiment d’accueil.

Le parc va bénéficier d’une révision des cheminements, restitués à l’identique du temps de Renoir et accessibles handicapés.

Pour la ferme, son animation sera conçue autour d’une thématique audiovisuelle et cinématographique mettant en valeur Jean Renoir ; le fils du peintre a tourné « le Déjeuner sur l’Herbe » aux Collettes en 1959. Une projection d’extraits de films et d’archives sera proposée dans cet espace à nouveau visité.

La Ville de Cagnes sur Mer a initié ce projet avec ses partenaires : Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA, Conseil Régional PACA, Conseil Général 06, la Fondation du Patrimoine, avec le concours de la Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Provence Côte d’Azur.

Fiche Cagnes_Renoir_maison Fiche Cagnes_Renoir_entree

Les valeurs partagées – Fondation CA PCA et Commune de Cagnes sur Mer –

œuvrer en synergie pour la sauvegarde et la préservation d’un patrimoine artistique et culturel historique de la région Provence Côte d’Azur
dynamiser les enjeux économiques liés au tourisme régional.

Porteur de projet : Communauté de Communes de la Vallée de l’Ubaye, Barcelonnette (04) : Fort de Tournoux : travaux de sécurisation de l’unique accès restant au fort dit « moyen » pour la réouverture au public.

Porteur de projet : Académie des Beaux-Arts, Institut de France, Villa Ephrussi de Rothschild, St Jean Cap Ferrat (06) : Restauration du mobilier du grand salon Louis XVI de la Villa Ephrussi de Rothschild, avec la vocation de soutenir et mettre en valeur l’activité des métiers de la restauration des œuvres d’art et les savoir-faire précieusement acquis.

Porteur de projet : Association SAUREPAL avec la commune de Levens (Alpes-Maritimes) : Restauration de l’Orgue de l’église Saint Antonin de LEVENS

Porteur de projet : Centre des Monuments Nationaux de France, Paris (75) : Rénovation du « TROPHEE d’AUGUSTE » et mise en valeur du musée, à La Turbie (06)

Porteur de projet : Communauté de Communes « Comté de Provence » (Var) : Participation à la Création et à l’Aménagement du Musée des « Gueules Rouges » à Tourves (83)

Porteur de projet : Association Le Rocher de la Gavaresse, Toulon (Var) avec la Marine Nationale) : Reconstruction du Fort militaire de la Gavaresse au Pradet (83) par des jeunes de quartiers sensibles des grandes zones urbaines

Porteur de projet : Association Les Amis du Fort Saint Vincent (Alpes de Haute Provence) : Restauration de la Tour à hourds du Fort Saint Vincent à St Vincent les Forts (04)

Porteur de projet : Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne, Comité départemental du Var : Réhabilitation et mise aux normes du Chalet CAF de la Maline, Parc Régional du Verdon, dans les Gorges du Verdon (04)

Porteur de projet : Mairie de Sainte Croix à Lauze (Alpes de Haute Provence) : Restauration de la fontaine-lavoir de Sainte Croix à Lauze (04)

Porteur de projet : Mairie de Mison (Alpes de Haute Provence) : Restauration des Remparts du Château de Mison (04)

Porteur de projet : Mairie de Quinson (Alpes de Haute Provence) : Restauration des Huit fontaines et lavoirs de la commune de Quinson, et remise en eau (04)

Porteur de projet : Association pour la gestion de la Réserve Naturelle Géologique de Haute Provence (Alpes de Haute Provence) : Restauration et valorisation du refuge de Mounescau, commune d’Authon (04)

Porteur de projet : Commune d’Aups (Var) : Création du Musée de la Truffe d’Aups et du Verdon à AUPS (83)

Porteur de projet : Commune de Contes (Alpes Maritimes) : Réfection du Chœur de l’église Sainte Marie Madeleine à Contes (06)

Porteur de projet : Commune de Peillon (Alpes Maritimes) : Rénovation et mise en valeur des lavoirs du vieux-village de Peillon (06)

Porteur de projet : Commune de Seyne les Alpes (Alpes de Haute Provence) : Restauration des remparts de la Citadelle VAUBAN inscrite à l’inventaire, à Seyne les Alpes (04)

Porteur de projet : Association « Art, Tradition, Recherche et Environnement (A.T.H.R.E.) », avec la commune de Simiane la Rotonde (Alpes de Haute Provence) : Restauration de l’Abbaye de Valsaintes (abbaye cistercienne de Provence), accessibilité PMR sur le parvis, les bâtiments de l’aile Est de l’abbaye, et le jardin-roseraie.

Porteur de projet : Association Domaine du RAYOL (Var) :
Création et mise en accessibilité PMR à la Maison de la Mer, et dans le Jardin des Méditerrranées.
Le jardin des Méditerranées est dessiné à partir de 1989 par le paysagiste, Gilles CLEMENT, conformément à son principe du jardin planétaire. Il est labellisé « Jardin Remarquable ».