ONG Surfrider mobilisée contre le danger d’une algue toxique

algues sur la surface de l'eau
L’algue toxique Ostreopsis Ovata

Créée en 1990 par un groupe de surfeurs désireux de défendre leur terrain de jeu, Surfrider Foundation Europe a dans son ADN la mobilisation citoyenne en faveur de la protection de l’océan et du littoral. L’association  est chargée de la protection des lacs, des rivières, de l’océan et du littoral.

Elle regroupe à ce jour plus de 13 000 adhérents et intervient dans 11 pays via ses antennes bénévoles. Depuis 30 ans, ses 3 domaines d’expertise sont :

  • Le traitement des déchets aquatiques
  • La qualité de l’eau et la santé des usagers
  • L’aménagement du littoral et le changement climatique.

Qu’est-ce que l’Ostreopsis Ovata ?

D’origine tropicale, son apparition dans les régions plus tempérées du globe serait en partie due au dérèglement climatique. Observée pour la première fois en France en 1972, elle est aujourd’hui régulièrement détectée le long des côtes méditerranéennes.

Lorsque les conditions favorables à son développement sont réunies, Ostreopsis ovata prolifère et libère une toxine qui peut avoir des effets néfastes sur la biodiversité marine et les usagers du littoral.

plongeur en tenue qui récupère une bouteille plastique sous l'eau

L’action de Surfrider

Lorsqu’elle prolifère, Ostreopsis ovata peut donc avoir des impacts environnementaux et sanitaires. C’est pourquoi Surfrider a décidé en 2010 d’intégrer la microalgue à son réseau méditerranéen de suivi de la qualité de l’eau.

L’association souhaite étudier et comprendre l’apparition de la microalgue sur le littoral méditerranéen, et ainsi contribuer au développement des connaissances et à l’information. Chaque année durant la saison estivale, Surfrider Europe organise une veille environnementale et des prélèvements d’eau au niveau de zones d’activités nautiques en région PACA, en Occitanie et en Corse.

La mission est également d’informer le grand public et rassembler les différents acteurs autour de cette problématique. Elle a créé plusieurs outils d’information sur Ostreopsis ovata, notamment un livret et une affiche distribués à des pratiquants d’activités nautiques.

La Fondation d’Entreprise Crédit Agricole PCA a jugé qu’il était essentiel d’intervenir notamment dans l’amélioration de la connaissance de l’algue et la sensibilisation de la population à l’environnement. Elle apporte son soutien au projet, en contribuant au suivi de l’apparition de la microalgue Ostreopsis Ovata sur les littoraux des départements 06 et 83, notamment au travers des prélèvements et analyses de l’eau à Antibes (port de l’olivette) et à Beaulieu (crique de la Réserve).

Fermer le menu